C'est une belle porte. Le tour du miroir est ouvragé de fleurs, de fruits, d'animaux en métal doré ; cela vaut la peine de le détailler un moment.

La porte s'ouvre : un homme jeune, barbu, est assis devant un bureau. Il écrit et votre arrivée ne l'a pas surpris :

" Ah ! Entre donc. C'est que nous n'avons pas de la visite tous les jours !

 J'écris des livres ; ma soeur écrit elle aussi.

En ce moment, elle termine un grand roman policier d'atmosphère

 et tu ne pourras pas la voir, c'est un moment difficile pour elle.

Mais viens donc ! J'aime faire visiter mon atelier.

Je te fais les honneurs du lieu "

ajoute-t-il sans plus de façons.




Vous vous rendez alors à la case 52.