Il vous reste à examiner de près les murs avec l'espoir de trouver une sortie ou un moyen d'évasion.

Les murs sont faits d'une matière étonnante que vous n'avez jamais vue. Ce n'est pas du granit : c'est trop clair. Ce n'est pas de la  pierre : la couleur en est trop jaune. Vous vous approchez et l'un des éléments de la muraille attire votre attention par sa couleur et son toucher doux.

De plus, en cognant cet élément avec l'index replié, cela sonne différemment. Dans les tâches de cette matière polie, vous découvrez deux trous accolés. Vous défaites votre lacet de chaussure et vous arrivez à le glisser dans les deux trous avec un peu de patience.

Vous tirez à fond.

Un genre de coffre étroit et allongé se dégage du mur.




Allez voir page 40